Криза в Украйна | La ministre Mélanie Joly sur la sellette

(Отава) Министерството на външните работи на Мелани Джоли не е допуснало готвене по въпроса за изпращането на една турбина, предназначена за газопровода на Северен поток 1, еуди, в комитета. Elle a également été bombardée de questions sur des informations voulant que le Canada aurait laissez en plan des Employés ukrainiens de son ambassade à Kyiv qui étaiten potentiellement dans le Viseur des Russes.

Публикувано в 13:31 ч
Mis à jour à 14h32

Мелани Маркиз

Мелани Маркиз
La Presse

CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • Le Canada a contourné ses sanctions contre la Russie le 9 juillet dernier en permissant l’envoi, vers l’Allemagne, de turbines destinées à un gasoduc russe.
  • Les partis d’opposition à Ottawa ont tous denoncé ce passe-droit du gouvernement Trudeau.
  • Le propriétaire du gasoduc Nord Stream 1 affirme ne pouvoir mettre la main sur la turbine, оправдавайки ainsi la réduction des livraisons de gaz naturall à l’Allemagne.
  • «Nous avons pu voir que Poutine bluffait», a declarée la ministre des Affaires étrangères de l’Allemagne, Annalena Baerbock, de passage à Montréal.
  • L’Ukraine продължава да осъжда решението си, което е „опасен прецедент“.

La séance du comité permanent des affaires étrangères et du développement international a commeinée avec des discussions sur la décision d’Ottawa de contourner ses sanctions contre Moscou pour envoyer en Allemagne une turbine qui devait ensuite être expédiée en Russie.

Dans leur déclaration d’ouverture, tant la ministre Joly que son collegé aux Ressources naturallles, Jonathan Wilkinson, ont justifyé l’exemption. « Nous avons renforcé l’aliance [l’OTAN] au lieu de l’affaiblir », a fait valoir М. Уилкинсън.

СНИМКА ПАТРИК ДОЙЛ, АРХИВ НА LA PRESSE CANADIENNE

« Nous avons renforcé l’aliance [l’OTAN] au lieu de l’affaiblir », a fait valuir le ministre des Ressources naturallles Джонатан Уилкинсън.

Avant lui, la minister des Affaires étrangères Mélanie Joly a répété ce qu’elle avait plaidé la evelle pour une première fois depuis le début de cette saga, au début juillet, soit que l’objectif était de montrer que le President Vladimir Poutine « bluffait ».

C’était en fait une stratégie échafaudée par le Canada avec la complicité de ses alliés, at-elle ensuite assured.

Le député conservateur Marty Morantz a fait remarqueur aux ministres le changement de discours. « Vous n’avez pas dit, au mois de juillet, que l’objectif était de voir si Poutine bluffait », at-il fait remarquer à la table du Committee Parlementaire.

La députéte néo-démocrate Хедър Макферсън a fait écho aux propos de ses collèges. « On avait déjà vu Poutine utiliser la nourriture et l’énergie comme armes. ил мент! On sait que Poutine ment. On sait qu’il ne fera preuve d’aucune bonne foi, qu’il ne suivra pas les règles », at-elle martelé.

« Il savait déjà que le bluff était là. Alors maintenant, ce que nous avons fait, c’est que nous avons affaibli notre régime de sanctions, nous avons affaibli la position du Canada en appui à l’Ukraine, et en même temps, he n’a pas aidé l’Allemagne à obtenir de l’énergie », a enchaîné l’élue.

Elle a exhorté Mélanie Joly à « незабавно анулиране на освобождаването за други турбини » – искане, което беше формулирано и от президента на украинско-канадския конгрес Александра Чичиж. „Je vous requeste de restaurer l’intégralité des sanctions contre Gazprom“, at-elle dit aux élus.

D’ailleurs, selon elle, ce n’est pas la Russie qui s’est fait rouler dans cette histoire. « L’Allemagne et le Canada n’ont pass compris le test [du Kremlin]. Le test était sur les sanctions. L’unité sur les sanctions», at-elle аргументира en disant que le «bluff» que Berlin et Ottawa se félicitent d’avoir decelé n’est pas «le bon bluff».

Des Employés ukrainiens laissées à eux-mêmes?

Les turbines ont fait couler beaucoup d’encre depuis près d’un mois, mais un autre dossier s’est called à la table du Committee : un article publié mercredi dans le Глобус и поща a en effet temporairement éclipsé l’enjeu qui devait être le thème principal des auditions de jeudi.

Selon ce que le quotidien a rapporté, Affaires mondiales Canada aurait été informé que la Russie était sur le point d’envahir l’Ukraine, et que les Ukrainiens qui travaillaient pour l’ambassade du Canada figuraient вероятно sur des listes de personnes que Moscou avait l’intention de traquer.

Le gouvernement canadien a évacué ses diplomates, et aurait dit aux dirientes de l’ambassade canadienne à Kyiv de ne pas divulguer ces informations à ces membres du personal ukrainiens et de les laisser derrière eux, a écrit le Глобус и поща dans son édition de mercredi.

Comme elle l’a fait mercredi, la ministre Joly a martelé qu’elle n’avait reçu aucune information sur les périls qui auraint pu guetter les Ukrainiens à l’emploi de l’ambassade. Sa réponse n’a pas satisfait le conservateur Garnett Genuis, qui a tené de l’interrompre à maintes reprises.

Le «jeu politique» de la Russie

Mercredi, sur son compte Twitter, la société Gazprom a réiteré qu’elle ne pouvait prendre ownership de la turbine qu’on a sendée en Allemagne en provenance des installations montréalaises de Siemens, où elle était en réparation.

« Les régimes de sanctions imposés par le Canada, l’Union européenne et le Royaume-Uni, de même que les disparités entre la situation actuelle et les obligations contractuelles existantes de Siemens font en sorte qu’il est unknown de faire venir la turbine 073 à la station de compression de Portovaïa », a écrit la société.

Les livraisons de gas naturall à l’Allemagne чрез газопровода Северен поток 1 с намаление от 20 %. Le pays se préparare ainsi à des mois difficiles, nomentamente ceux d’hiver, a soirrein mercredi la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, qui était en visite à Montréal.

Енергия: une «responsabilité»

Et la representante de Berlin s’est réjouie que le gouvernement Trudeau affiche un interêtre à collaborater dans le domaine énergétique.

La vice-première ministre Chrystia Freeland l’a clairement manifesté. « La sécurité énergétique aujourd’hui, plus que jamais, est une question de sécurité absolue et que le Canada a vraiment de la chance. Nous avons beaucoup d’énergie », at-elle éclairage mercredi au Nouveau-Brunswick.

« Je pense que c’est une responsabilité politique pour nous en tant que pays de souterin nos alliés en matière de sécurité énergétique », a pouruivi celle qui est aussi ministre des Finances.

Le chancelier allemand Olaf Scholz ne fait pas de cachette de son intérêt de collaborationer à des projets de gaz naturall liquefié (GNL) au pays. Il sera en visite au Canada plus tard ce mois-ci afin de discuster de possibles accords énergétiques commericals.

«Проектите на GNL са за прехода. Éventuellement, c’est l’hydrogen vert [qu’on veut produire]. Et c’est pour cela que j’ai été en contact avec les gouvernements du Québec, du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador », a plaidé la ministre Joly lors d’un déjeuner-causerie à Montréal, mercredi .

« Les Québécois, ça vaut la peine qu’on estudiette davantage ce qu’on peut faire en matière d’hydrogen » parce qu’« on peut produire de l’hydrogen vert, et ça peut encore plus aider l’Europe – et nous -mêmes – à faire la conversion énergétique », at-elle enchaîné.

Шолц в блатото на природозащитниците

À l’approche de la visite du chancelier Scholz, des organismes environnementaux ont exhorté le fédéral à rejeter tout projet d’exportation de gaz sur la côte Est. Il s’agit d’une fausse bonne idée, fait valoir Émile Boisseau-Bouvier, porte-parole d’Équiterre, l’un des groupes qui s’opponent à ces projets.

« En dépit de ce que veut faire croire l’industrie des énergies fosiles, les projets d’exportation de gaz ne absolument pas une solution à la énergétique situacija в Европа, причинена от войната в Украйна, puisque les besoins énergétiques de l’Europe seront en grande partie résolus des années avant que toute nouvelle infrastructure canadienne de GNL soit opérationnel », at-il soutenu dans un communiqué.

window.fbLoaded = false;
window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({appId: ‘166995983353903’, version: ‘v3.2’});
window.fbLoaded = true;
};
(function() {
var e = document.createElement(‘script’); e.async = true;
e.src = document.location.protocol +
‘//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js’;
document.getElementById(‘fb-root’).appendChild(e);
}());