Русия ще напусне МКС “след 2024 г.”

La Russie a mardi qu’elle allait arrêter de participer à la Station spatiale internationale (ISS) « après 2024 », soulevant la question de sa survie, sur fund de tensions russo-occidentales en raison de l’offensive russe en Ukraine.

Model de internationale reunissant l’Europe, le Japon, les États-Unis et la Russie, l’ISS a commeinée à être assemblée en 1998. Sa mise à la retraite était prévé en 2024, mais la NASA a cost quelle pouvait funcción jusqu през 2030 г.

Or la Russie joue un role clé dans le maintien en orbite de la station, mais certains de ses vaisseaux sont affected par les sanctions occidentales dues à l’assaut contre l’Ukraine.

L’annonce russe du retrait de l’ISS intervient une dizaine de jours après la nomination à la tête de l’Agence spatiale russe (Roscosmos) d’un nouveau patron, Iouri Borissov, qui a replaced Dmitri Rogozine, connu pour son style abrasif et son nationalisme outrancier.

« Nous allons sans doute remplir toutes nos obligations à l’égard de nas partneren » de l’ISS, a declarée M. Borissov, reçu au Kremlin par le President russe Владимир Путин«mais la décision de quitter cette station après 2024 a été prize ».

Quelques минути плюс tard, la Nasa a dit ne pas avoir reçu de notification «oficielle» d’un tel retrait après cette date.

« D’après ce que je comprends, leur annonce publique nous a pris par изненада », a insisté mardi le porte-parole du département d’État américain, Нед Прайс, assurant que Washington jugeait « жалко » Cette décision au vu de la « précieuse collaboration » que les agences spatiales russe et américaine entretiennen depuis des années.

La Russie et les États-Unis avaient особено обявява le 15 juillet reprendre leurs conjoints vers l’ISS : deux astronautes americains doivent ainsi voler à bord de vaisseaux russe Soyouz lors de deux missions distinctes tandis que deux cosmonautes russe voleront pour leur part à bord de запали SpaceX, една премиера.

Станция spatiale russe

M. Borissov a cependant indicé mardi que la Russie beginrait à créer une « station orbitale russe », qui deviendra « la principale priority » du program spatial national.

« L’avenir des vols habités russes doit se baser avant tout sur un program scientifique systémique et équilibrant pour que chaque vols nous enrichisse en connaissances dans le domaine spatial », at-il précisé.

Pour l’analyste spatial russe Vitali Egorov, cette décision va signifier «une pause de plusieurs années pour les vols habités russe», car la Russie est bien loin d’avoir sa prepre инфраструктура в орбита.

«Няма аура около руската орбитална станция през 2024 г., през 2025 г., през 2026 г.», от AFP: «Créer une bonne orbitale station en trois ans, c’est presque irrelé».

Според М. Егоров, même «avec le financement le plus généreux, cela prendra au moins dix ans».

Ainsi, la société russe RKK Energuia, qui conçoit et construit les vaisseaux spatiaux Soyouz, a affirmés mardi que la construction de la station orbitale russe n’allait pas commencer avant 2028.

“Ако решението за строителството бъде взето в края на годината, първият етап ще започне през 2028 г. с изстрелването на енергиен и научен модул за ракета Ангара”, заяви генералният конструктор на РКК Енергия Владимир Соловьов, цит. Публикувана агенция РИА Новости.

“Трудна ситуация”

Jusqu’à sa nomination à la tête de Roscosmos à la mi-juillet, M. Borissov, 65 ans, avait le portefeuille de vicepremier ministre chargé du complexe militaro-industriel russe, qui inclut le domaine spatial.

Il a fait état, devant M. Poutine, d’une “situation difficile” dans le sector spatial russe et indicé vouloir fournir “avant tout les services spatiaux nécessaires pour l’économie russe”, цитиран по-специално за навигация, комуникация и предаване des données.

Autant de domaines où Moscou est à la traîne des Américains.

La cooperation russo-occidentale dans le domaine spatial a été plombée par l’offensive lâncee par la Russie depuis le 24 fevrier contre son voisin ukrainien.

Les sanctions occidentales prises dans la foulée touchent en partie l’industrie aérospatiale russe et risquent d’avoir des effets sur l’ISS, dont certain ravitaillements pourauint être perturbés.

M. Rogozine, le précédent patron de Roscosmos, avait déjà laissez entender qu’à cause de cela la Russie allait renouncer à l’idea de prolonger la durée de vie de l’ISS jusqu’en 2030.

Il avait affirmés en mars que sans les Russes, l’ISS s’écrasera sur Terre car seule la partie russe a les moyens de corriger l’orbite de la structure de 500 tone.

Si la Russie a l’ambition de se relancer independent dans la course spatiale, elle est conconone depuis des années à de graves problèmes, особено une endemic corruption qui freinent ses programs et l’innovation.

À voir en video

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({
appId: ‘105451392851924’,
cookie: true,
xfbml: true,
version: ‘v2.8’
});
};

(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_CA/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));