Des fossiles de libellule témoignent du monde d’il ya 50 millions d’années

Le paléontologue Bruce Archibald, du Musée Beaty de la biodiversité de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), et l’entomologist émérite du Musée royal de la Colombie-Britannique, Робърт Канингс, ont publié la découverte dans le journal scientifique Канадският ентомолог 21 юни по-късно.

À l’époque d’où provenient ces fossiles, la planète commegnait à ressembler à celle que nous connaisons aujourd’hui. Les dinosaures avaient disparu environ 15 million d’années plus tôt. Тези вкаменелости на насекоми, добавени към морцеаукс в касе-тет, потвърждават Брус Арчибалд.

« Той наблюдава la création du monde dans sa forme moderne, ce qui est extremente excitant. »

Une цитат де Брус Арчибалд, палеонтолог, Musée Beaty de la biodiversité de l’Université de la Colombie-Britannique

Son équipe a identificado deux espèces de libellules, dont une qui existe encore de nos jours, et une autre qui a disparu il ya bien longtemps. Vous ne seriez pas du tout étonnés de voir l’une d’entre elles dans votre cour arrière. Mais l’autre a disparu, et étonnerait un entomologistes’exclaim-t-il.

Cette deuxième espèce appartient à un sous-groupe d’insectes, nommé céphalozygoptere, qu’une équipe de Bruce Archibald a découvert l’an dernier.

La paléontologie citoyenne aux portes de la découverte

Ce sont deux collectionneus amatrices, Beverly Burlingame et Kathy Simpkins, qui sont tombées, lors de randonnées près de Princeton, sur ces fossile qui sont вероятно la découverte de l’annéeот Брус Арчибалд.

Kathy Simpkins (à gauche), отговорник за колекциите на вкаменелости в музея на Принстън, и Бевърли Бърлингейм (à droite), collectionneuse, ont découvert les nouveaux fosiles de bellulle, alors qu’elles faaisant une randonnée. Au fil des ans, elles ont découvert plusieurs fosiles d’importance scientifique dans la région de Princeton.

Снимка: Брус Арчибалд

Кати Симпкинс е отговорен доброволец за колекции от вкаменелости в музея на Принстън. J’adore me promenar en nature, et c’est absolument palpitant d’être la première personne à voir les vestiges d’une créature qui a vécu il ya des millions d’années dit-elle.

« C’est fascinating que les ailes, ou les poils sur les pattes d’un insecte, si minuscules, frêles et délicates, puissent se faire preserver par la terre, alors qu’elle peut être à la fois si violente. »

Une цитат де Кати Симпкинс, отговорник за колекциите от вкаменелости в музея на Принстън

En fait, ce sont souvent des citoyens passionnés de paléontologie qui font des trouvailles importantes, explique Bruce Archibald. Sur la centaine d’espèces anciennes qu’il a aidé à découvrir au fil de sa carrière, un grand nombre d’entre elles portent dorévant le nom des collectneurs qui les ont débusquées aux quatre coins de la province.

C’est également le cas de cette nouvelle espèce de libellule, qui portera le nom Allenbya holmesae, en l’honneur de la mère de Beverly Burlingame, Дороти Холмс, qui a légué sin amour des fosiles à sa fille. Le nom Алънби réfère à la formation géographique de la région.

Un environnement riche où règnant les kontrastes

L’image de l’intérieur de la Colombie-Britannique que ces trouvailles aident à dépeindre en est une de kontrastes, отбеляза Бърс Арчибалд.

Des espèces associés avec des zones tropicales, comme des palmiers, en côtoyaient d’autres, comme des épicéas, que l’on associe avec des zones fraîches, explique-t-il. Le climat de l’époque, influenced par un taux élevé de carbone dans l’atmosphère, permettit ce mélange, puisque les températures étaiten moderés, sans grande chaleur ni gel.

C’était également une époque où des espèces modernes côtoyaient des espèces nowreis disparues, ajoute-t-il. Или, разпределението на вкаменелостите отразява позицията на континентите à l’époque. On aurait pu traverser des forêts de la Colombie-Britannique jusqu’à Copenhague, au Danemark, ou Vladivostok, en Russie, sans se mouiller les pieds, illustre le chercheur.

Джордж Мърсър Доусън, habillé en costume, en noir et blanc.

Джордж Мърсър Доусън, l’un des pionniers de la Recherche de fosiles en Colombie-Britannique.

Снимка: Брус Арчибалд

Il ne s’agit pas des premières découvertes dans la région de Princeton. През 1877 г. Джордж Мърсър Доусън, de la Commission géologique du Canada, a découvert des fosiles d’insectes sur les rives de la rivière Similkameen.

Comme il n’y avait aucun expert en fosiles d’insectes au Canada à l’époque, ils ont été sentées à l’Université Harvard, au Massachusetts, et au Musée d’histoire naturelle de Vienne, où on les a décrits dans des научни публикации. La région a connu plusieurs autres découvertes par la suite, mais jamais on n’a trouvé de libellules.

Les découvertes sont aussi loin d’être terminées. Кати Симпкинс и Бевърли Бърлингейм при дежа търсене на други важни екземпляри, които Брус Арчибалд имат за цел документатор в годишните заявки.