Gesetzesreform Die Liberalen schaffen es nicht, ihren umstrittenen Änderungsantrag zu fixieren

Désolé, votre navigateur ne supporte pas les videos

(Québec) Empêtrés dans une controverse pour avoir fait adopter un amendement à la réforme de la loi 101 qui obligerait les élèves anglophones à suivre trois cours enseignés en français afin d’obtenir leur diplôme d’études collégiales (DEC), les libéraux ont échoué jeudi à faire adopter un compromis qui leur aurait servi de sortie de crise.

Publié à 9h29
Mis à jour à 12h54

Hugo Pilon-Larose

Hugo Pilon-Larose
La Presse

Concrètement, le Parti libéral a déposé mercredi un nouvel amendement au projet de loi 96 qui permettrait aux ayants droit (c’est-à-dire aux élèves des cégeps anglophones qui ont fait leurs études primaires et secondaires en anglais) de suivre trois cours d’enseignement du français, qui s’ajouteraient aux cours de français langue seconde, plutôt que trois cours de leur formation collégiale en français. La Fédération des cégeps avait déjà prévenu il y a quelques jours que l’amendement initial proposé par l’opposition officielle risquait de mener plusieurs élèves à l’échec.

En commission parlementaire, jeudi, le ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, a demandé que le vote sur le nouvel amendement libéral soit reporté, le temps de mener des vérifications. Cette demande, qui exigeait un appui unanime des groupes parlementaires, a été rejetée. Les députés du gouvernement ont par la suite voté contre l’amendement. Le Parti québécois et Québec solidaire se sont abstenus de voter.

Ce revirement de situation, puisque le gouvernement a collaboré avec les libéraux dans la rédaction de leur nouvel amendement, fait en sorte que le projet de loi n’est pas modifié. Pour l’instant, à moins qu’un groupe de l’opposition ou que le ministre Jolin-Barrette dépose un nouvel amendement d’ici à la fin de l’étude détaillée, les élèves devront sans exception suivre trois cours enseignés en français dans les cégeps anglophones une fois le projet de loi 96 adopté.

« Le ministre a voté en commission parlementaire contre un amendement sur lequel il a lui-même travaillé. Il a placé ses intérêts partisans devant l’intérêt des élèves et leur succès scolaire. […] Schade“, klagte der Fraktionsvorsitzende der Liberalen Partei, André Fortin. Die offizielle Opposition werde auf die Klage zurückkommen, um sie bis zur Verabschiedung des Gesetzes zu ändern, versprach er.

Kontroverser Streit

Für die Liberalen schafft diese Kontroverse über ihre Initiative, Law 96 zu studieren, erhebliche Verwirrung, sowohl innerhalb ihres parlamentarischen Clubs als auch bei der englischsprachigen Wählerbasis. Bei einer Schlägerei Anfang April bestätigte die Vorsitzende der Liberalen Partei, Dominique Anglade, dass sie verstehe, „wie viel [cette mesure] trifft nicht zu.“ Sie gab dann zu, dass ihre Partei keine englischsprachigen Gruppen konsultiert hatte, bevor sie vorschlug, dass Anglophone drei französischsprachige Kurse bei CEGEP besuchen sollten.

Colin Standish, Anwalt bei Sherbrookes Anwaltskanzlei und Aktivist des Research Options Committee, sagte vor einigen Tagen, dass die von den Liberalen vorgeschlagene “inkohärente” Politik denen Munition gibt, die glauben, die neue Partei werde Minderheitenrechte verteidigen und Anglophone sein müssen in Québec gegründet.

„Ich verstehe die Ausrichtung der Liberalen Partei in dieser Frage nicht. Wir sehen, was passiert, wenn wir versuchen, es allen recht zu machen, wir scheitern daran, es allen recht zu machen“, sagte CAQ-Abgeordneter Christopher Skeete, parlamentarischer Assistent des Premierministers für die Beziehungen zu den englischsprachigen Quebecern, am Donnerstag.

window.fbLoaded = false;
window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({appId: ‘166995983353903’, version: ‘v3.2’});
window.fbLoaded = true;
};
(function() {
var e = document.createElement(‘script’); e.async = true;
e.src = document.location.protocol +
‘//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js’;
document.getElementById(‘fb-root’).appendChild(e);
}());

Leave a Reply

Your email address will not be published.