Le «Oak Fire» се разпространява à toute allure в Калифорния

Освен това 2500 помпени машини на 17 бойни хеликоптера се изстрелват в пламъците на запалителния «експлозиф», които продължават да се разпространяват в ритъма на «très rapide» в колинските боиси в центъра на Калифорния, преди знаменития национален парк на Йосемити.

L’incendie, baptisé «Oak Fire», s’est declared vendredi près de la petite ville de Midpines et avait déjà parcouru quelque 7000 ha de végétation selon le dernier bilan disponible lundi soir.

• À lire aussi: Un incendie géant continue de faire rage en Californie

• À lire aussi: Les États-Unis са изправени пред екстремни температури, пламък е тревожен в Калифорния

• À lire aussi: EN ИЗОБРАЖЕНИЯ | Les États-Unis са изправени пред екстремни температури, запалване в Калифорния

Déjà devenu le plus gros feu de forêt californien de la saison, «il avance très rapidement et la fenêtre de response pour évacuer les gens est limitée», a explicação sur la chaîne CNN Jon Heggie, unresponsable des soldats du feu californiens.

Според експерта, la vitesse de progression et le behavior de cet incendie sont «vraiment sans précédent».

„Les flammes attighinaient jusqu’à 30 mètres de haut“, увери Дейвид Лий, un évacué, au journal Santa Cruz Sentinel.

L’homme de 55 ans figurait parmi les premières personnes evacuées vendredi et pense que sa maison a été engloutie par l’incendie.

„Il fonçait droit vers nous. Ce feu est de loin le plus rapide que j’ai jamais vu», a ajouté M. Lee.

Le «Oak Fire» n’était contenu qu’à hauteur de 16% mardi, après avoir détruit une dizaine de bâtiments mais les secours redoutent que ce bilan ne s’alourdisse rapidement.

Le département chargé de géré les incendies dans l’État de Californie a declaré que les pompiers travaillaient sans release «en utilisant des bulldozers, des équipes manuales et des avions».

L’incendie menace quelques milliers d’habitations dans de petites localités rurales du comté de Mariposa, sur les contreforts de la Sierra Nevada, où plusieurs milliers de personnes restaient sous le coup d’ordres d’évacuation.

L’incendie, qualified de «mégafeu» par Jon Heggie, est notamente alimenté par les arbres morts et buissons desséchés dans cette région soumise, comme la majeure partie de la Californie, à une sécheresse chronique.

„C’est un résultat direct du changement climatique“, a estée le response des pompiers. «On ne peut pas avoir dix ans de sécheresse en Californie et s’attendre à ce que les choses ne changent pas».

Jonathan Pierce, un porte-parole des pompiers, a declarée qu’une faible huiteit et des temperatures élevés alimentaient l’incendie.

«Nous avons également une forte “mortalité” des arbres dans le comté de Mariposa, donc beaucoup d’arbres morts sur pied, beaucoup d’arbres morts qui sont au sol», at-il ajouté.

Quelque 3000 personnes ont été évacuées jusqu’à présent, ont declaré des responsables.

Le parc de Yosemite, l’un des plus célèbres du monde, avait subi mi-juillet un incendie dont les flammes avaient menaced ses sequoias géants. Ces arbres pour certains milénaires ont été dans l’ensemble préservés grâce nomentamente à des feux dirigés menés depuis des decennials dans ces bosquets pour diminuer le combustible au sol.

Déclaré le 7 juillet, l’incendie en question n’était toujours pas totalement éteint lundi.

L’Ouest américain a déjà connu ces dernières années des feux de forêt d’une ampleur et d’une intensité exceptionnelles, avec un très net allongement de la saison des incendies, phénomène que les scientifiques attributent principalamente au changement climatique.

L’«Oak Fire» est l’une des manifestations les plus dramatiques de la wave de chaleur qui a touché les États-Unis ce weekend. В близост до огъня температурите трябва да достигнат до 37°C през деня, преди прогнозите.

Des temperatures similaires voire supérieures étaiten encore prévés dans le center des États-Unis (Oklahoma, Kansas, Arkansas) et même la côte du nord-ouest du pays, generaléme fraîche et très humide, n’était pas épargnée.

Les services météorologiques ont ainsi lancé une alerte aux fortes chaleurs à Seattle cette semaine et des records pouraurent y être battus mardi.

La ville est si peu accoutumée à la chaleur que nombre de logements sont derépons de climatisation, fait très rare aux États-Unis.

La région avait connu un pic de chaleur historique en jun 2021, avec des temperatures qui avaient atteint par endroits 47°C dans le nord-ouest des États-Unis et au Canada voisin.

Les autorités estiment que des centaines de personnes avaient trouvé la mort à cause de cette wave de chaleur sans précédent dans la zone.

Екстремните метеорологични условия подбуждат стария вицепрезидент на Америка Ал Гор, защитник на дългата дата на околната среда, критикуващ диманша „бездействието“ на американските законодатели.

Lorscur’on lui a demandé s’il pensait que le pésident américain Джо Байдън devrait declarer l’urence climatique, ce qui lui accorderait des pouvoirs supplémentaires, Gore a réponé sans détour. „Mère Nature a déjà declaré qu’il s’agactit d’une urgence mondiale“, at-il dit sur la chaîne ABC.