Les États Unis lancent le compte à rebours pour se rendre sur la Lune le 29 août | Аталаяр

L’Administration nationale de l’éronautique et de l’espace des États Unis, la NASA, vient de confirmer que le launch de la première mission qui entame la voie du retour américain sur la Lune décollera le 29 août du Centre spatial Kennedy, sur la cote de l’État américain de Florida.

C’est ce qu’a anouncement l’administrateur de l’Agence, Bill Nelson, lors d’un brifing le 3 août. Baptisée Artemis I, мисията изпълнява общо 2,1 милиона километра, достигайки орбитата на Луната и достигайки минимална надморска височина от 97 километра над повърхността на луната. Mais sans transporter d’astronautes. Il s’agira d’un test sans pilote réel et complet.

Comme il s’agit du premier test complet des nouveaux systèmes d’exploration de l’espace lointain de la NASA, l’Agence procedera à un examen approfondi de tous les équipements qu’elle a développez pour l’occasion, y compris les systèmes terrestres qu’elle a érigés au Center spatial Kennedy.

СНИМКА/НАСА-Бил Ингалс – Le lanceur SLS ще осигури мощността, необходима на космическия кораб Orion да достигне скорости по-високи от 36 370 km/h, да избяга от земната гравитация и да влезе в орбитата на Луната.

Tout d’abord, avant de riscer la vie de ses astronautes, elle veriverra que le nouveau lancer, appelé Space Launch System (SLS), est un moyen de transport spatial sûr et fiable. D’une hauteur de 100 mètres et décritée par la NASA comme “la fusée la plus puissante du monde”, le SLS est l’équivalent pour les années 2020 de la fusée Saturn V du program Apollo des années 1960, qui a transporté les premiers humains sur la lune.

Artemis I ще оценят възможностите на новата капсула Orion, която при бъдещи мисии транспортира астронавтите до нашия естествен спътник и след това я връща обратно към 43-дневното пътуване – sauf urgence – et s’échouera dans l’ océan Pacifique в голям Сан Диего, Калифорния. Lors de la mission Artemis I, Orion se detachera de la fusée SLS 2 часа и 5 минути след деколажа и devrait revenir sur Terre le 10 октомври, à условие que le launch ait lieu le le 29 août.

СНИМКА/NASA-KSC - Встъпителната мисия, която започва пътуването на северноамериканското завръщане към нашия естествен спътник, се очаква да излети на 29 август от космическия център Кенеди, на брега на Флорида.
СНИМКА/NASA-KSC – La mission inaugurale qui ouvre la voie au retour de l’Amérique sur son natural satellite doit décoller le 29 août du Centre spatial Kennedy, sur la cote de Florida.

Trois mannequins au lieu d’astronautes humains

Orion devrait voler plus loin qu’aucun autre vaisseau spatial n’a jamais volé opuravant. Elle parcourra 450 000 km depuis la Terre et 64 000 km au-delà de la face cachée de la Lune, battant ainsi de 48 000 km le record établi par Apollo 13 en avril 1970. Cela signifie qu’il restera dans l’espace sans s’amarrer à un complexe orbital plus longtemps que tout autre vaisseau spatial.

L’administrateur de la NASA обобщава проекта en disant que „nous étions dans la generation Apollo et maintenant nous sommes dans la nouvelle generation Artemis“. Et il a clairement indicé que le retour sur la Lune est le grand tremplin vers la planète rouge : „Nous allons vers Mars et nous allons retourner sur la Lune, pour travailer, vivre, survivre et apprendre à utiliser les ressources lunaires afin de pouvoir construire des choses dans le futur“.

Bien qu’aucun astronaute ne участва à la première mission de retour sur la Lune au XXIe siècle, trois passagers non humains porteront le système de survie de l’equipage Orion. Leur rôle est de tester les conditions d’habitabilité de la capsule Orion et, grâce à ses captors, de recueilir des données utiles pour les future missions d’astronautes.

СНИМКА/НАСА - Космическата капсула Orion ще измине 450 000 километра от Земята и още 64 000 más alla del lado oscuro de la Luna и ще остане в космоса, без да се прикрепя към никакъв орбитален комплекс, по-дълго от всеки друг космически кораб
СНИМКА/НАСА – La capsule spatiale Orion parcourra 450 000 km depuis la Terre et 64 000 km au-delà de la face cachée de la Lune. Elle restera dans l’espace sans s’amarrer à un complexe orbital plus longtemps que n’importe quel autre vaisseau spatial.

Dans le siège du chef de mission se trouvera le mannequin leader, nommé commandant Moonikin Campos lors d’un concours public organised par la NASA. Il dispose de capturers dans l’appui-tête et derrière le siège pour graver les accélérations et les vibrations, de cinq accéléromètres et de deux capturers de rayonnement.

Le Commandant Campos ще бъде придружен от Helga et Zohar, deux torses de mannequins, fabriqués à partir de materiaux imitant les os, les tissus mous et les organes d’une femme adulte. Опитът на НАСА, центърът за аеропространствени изследвания и израелската пространствена агенция, разполага с екипировка от плюс 5 600 пасивни уловители и 34 активни детектора за излагане на месечна експозиция на соларен rayonnement.

PHOTO/NASA-Bill Ingalls - Artemis I debe evaluar en vuelo el nuevo traje espacial, de color naranja.  El que está a su lado es también nuevo, pero para actividades extra vehiculares, que ahora no se va a probar
СНИМКА/НАСА-Бил Ингалс – Artemis Ще оценя la nouvelle combinaison spatiale orange en vol. Celle d’à côté est également nouvelle, mais pour les activités extra-vehiculaires, qui ne seront pas testées maintenant.

Устойчивост на температури от 2800 градуса по Целзий

Zohar portera un gilet de protection contre les radiations (AstroRad), qui ne sera pas porté par Helga. L’étude vise à obtenir des données précieuses sur les niveaux de radiation subis par les astronautes lors des missions lunaires et sur les avantages du port de gilets de protection pour travailler dans des activités critiques malgré une tempête solaire. Les trois mannequins sont accompagéd d’un certain nombre de tests différents. Parmi les tests biologiques, il y en a un qui vise à analyser l’impact des radiations sur la valeur nutritionnelle des grains.

Какви са основните цели на Артемида I? Tout d’abord, pour prover les capaciés du lanceur SLS. Но също така е важно да се покаже, че капсулата Orion е способна да се върне на Земята, да навлезе в атмосферата и да спре при 40 000 км/ч при 480 км/ч.

СНИМКА/НАСА - Схемата, която представя el vuelo de ida y regreso de la misión un crewada a la Luna Artemis I, que se prolongará durante 43 días hasta amerizar en aguas del Pacifico, frente a las costas de San Diego, California
СНИМКА/НАСА – Схема, илюстрираща обема и връщането на мисията, която не е обитаван от Артемида I срещу луна, след 43 дни за изтичане на тихоокеански води в Сан Диего, Калифорния.

Mais surtout, il faut valider que le bouclier thermique d’Orion peut resister à des temperatures de l’ordre de 2800 degrés Celsius, ce qui est essentiel pour recuperar le vaisseau spatial et sauver la vie des astronautes qui voyageront à l’intérieur lors des missions suivantes . Il s’agit d’une température qu’aucune installation d’essai aérodynamique ou aérothermique n’a été en mesure de recréer sur Terre.

Artemis I ще бъде използван за разполагане на 13 миниатюрни научни и технологични сателита, всеки с размерите на голяма кутия от обувки и тежащ около 11 килограма. Sept appartiennen à des universités, instituts et grandes entreprises des États-Unis, deux à des universités du Japon et une à l’agence spatiale italienne.

СНИМКА/НАСА - Торсовете на Хелга и Зохар, два манекена, изградени с материали, имитиращи човешки нюанси, меки тъкани и органи на възрастна жена, които са оборудвани с хиляди пасивни сензори и активни детектори
СНИМКА/НАСА – Les torses de Helga et Zohar, deux mannequins construits à partir de materiaux imitant les os, les tissus mous et les organes d’une femme adulte, qui sont équipées de milliers de capteurs passives et de détecteurs actifs.

Шест мисии са потвърдени в програмата Artemis и общата цена е около 10 милиарда долара. Artemis I sera suivi d’Artemis II, dont le décollage est actuellement prévue en mai 2024. Ce sera la première habitée mission, même si les quatre astronautes à bord ne se poseront pas sur la lune. Il sera suivi en 2025 par Artemis III, qui comptera également quatre astronautes, dont deux atteindront la surface de la Lune, l’un d’eux étant la première femme à poser le pied sur notre satellite naturel.