pour éviter une pénurie, les autorités prennent des mesures

Doliprane, Dafalgan, Efferalgan… depuis deux semaines, les paracétamol subissent des problèmes d’approvisionement. Sur son site internet, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) explique que cela est dú au възстановяване на епидемията от Covid-19 : “ако има des retards d’approvisionement des formes orales et des suppositoires de paracetamol. Ceux-ci набор от шрифтове за затруднения в производството, към които се добавя усилване на консумациите в контекста, по-специално на вълната 7ᵉ на Covid-19.

L’agence de santé précie également qu’il s’agit des Medicaments sous toutes les formes (сашета, разтвори за пръскане, комприми, гелове и супозитории). L’ANSM a pris сигурни мерки за борба с риска от лишения.

L’ANSM préconise de privilegier la dispensation sur ordonnance

Une des premières solutions prize par l’ANSM est de restrictreindre les quantités livrées aux pharmaciens. Elle leur recommande égamente de réduire leurs commandes en парацетамол ainsi que sa vente en ligne. Elle demande aussi de : “régulez dans la mesure du possible la dispensation selon les besoins du пациент : il est notably recommandé de limiter la dispensation à 2 boîtes par пациент sans ordonnance.”

L’ANSM ne s’adresse pas seulement aux pharmaciens. Elle aussi donné des indications au grand public quant à leur consommation de paracetamol pendant cette période. Elle leur indique nomentamente d’en prendre seulement pour un besoin immédiate et de respecter les règles de bon usage et de dosage.

L’agence de santé promet de répartir “équitablement les approvisionements sur l’ensemble du territoire et de preserver les stocks disponibles dans le temps”. Comme l’avait précis à l’AFP Mélanie Cachet, directrice adjointe de la direction de l’inspection de l’ANSM, ces mesures préparément que “l’ensemble des pacijenata puissen avoir accès au médicament”.

Dans ce contexte particulier, l’agence de santé interdit temporairement l’exportation de ces антибиотици par les trgovци на едро-répartiteurs. L’approvisionement des hôpitaux en paracetamol sera quant à lui bien assured, sous toutes ses formes.

Парацетамол: un retour à la normale prévue pour la fin de l’été

Malgré ce manque d’approvisionement et les mesures prises, les laboratoires ne sont pas inquiets.

Le groupe Sanofi a d’ailleurs tenu à rassurer sur le fait qu’il n’y a „aucun risque de rupture de paracetamol във Франция“. Il affirme également que „toutes ses équipes sont mobilisées au maximum pour réponder au mieux aux besoins des patients“.

Untre laboratoire pharmaceutique, l’Upsa, se montrait lui aussi reasuring dans une interview aupres du Figaro : „nous pouvons garantir la continuité d’accès à nos médicaments. Il n’y a pas d’emballement des commandes et nous surveillons la situation de près“.

Philippe Besset, президент на фармацевтичния синдикат FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutics de France), обяснява тази криза: “On a toujours une forte demande depuis l’hiver, à cause de la Covid et de la grippe, donc les stocks ne se reconstituent pas.“ Malgré tout, il tient à rassurer en précisant qu’il s’agit „напрежения, mais pas de ruptures“.

Cette situation devrait être de courte durée, comme l’a indicée l’ANSM : „D’après les données disponibles à ce stade, elle devrait revenir à la normale à l’issue de la période estivale.”